Malgré l’arrivée sur le marché du vaccin COVID-19 et une vaccination massive, les événements aéronautiques pour 2021 aux USA ne sont en aucun cas assurés et Jack Pelton, de l’EAA, affirme que la planification d’AirVenture à Oshkosh continue d’être «un acte difficile». Réagissant à l’annonce de l’annulation du SIAE Paris Airshow, Pelton précise que l’EAA continue d’examiner les possibilités d’organiser AirVenture, mais qu’il pourrait être un rassemblement et un spectacle très différents de l’habitude. Les responsables de la santé publique des Etats Unis avertissent que les événements à grande concentration de public pourraient ne pas être autorisés ou tout au moins avec des contraintes très importantes jusqu’à la fin de l’été ou à la fin de l’année prochaine. Triste perspective si la situation sur le front de la pandémie ne s’améliore pas !

« Si un vaccin est disponible et largement déployé et que les cas de COVID-19 sont en forte baisse, AirVenture pourrait être proche de la normale », annonce Pelton dans un  vodcast exclusif enregistré cette semaine par AVweb, un site d’actualités aéronautiques américain. . «Ce que nous pensons aujourd’hui, c’est que ce ne sera pas habituel. Nous supposons qu’il y aura beaucoup moins de public. Nous cherchons tout ce qui nous permettra d’assurer le maximum de sécurité. Distanciation, masques, nous cherchons aussi à sortir les exposants des hangars et à les placer à l’extérieur  (…) Il y a aussi certaines parties du terrain où il y a trop d’affluence. Nous cherchons des moyens de minimiser cet afflux de spectateurs ou de supprimer ces lieux en particulier. Je sais que cela dépend en grande partie du comportement personnel des spectateurs », a-t-il ajouté.

Des centaines d’avions et des dizaines de milliers de spectateurs convergent tous les ans vers le terrain d’Oshkosh dans le Wisconsin. © EAA

L’EAA est également en contact avec les principaux organisateurs de grands événements et les fédérations sportives, pour savoir ce qu’ils planifient et pensent mettre en oeuvre en 2021 si le COVID-19 est toujours très présent. L’organisateur d’Air Venture est également en rapport avec deux grandes entreprises spécialisée dans la désinfection  pour connaître la possibilité  de fournir une protection antivirus et un nettoyage des surfaces à fort toucher. Tout le reste échappe à la volonté de l’EAA. «Il est primordial que les courbes fléchissent dans la bonne direction dans les mois à venir, car même avec le vaccin, si la pandémie dure avec nombre de décès, cela ne présage rien de bon pour un événement de juillet », poursuit Pelton. .

Une foule compacte assiste aux présentations en vol… un risque majeur de contamination. © EAA

La prise de décision  aura lieu la première ou la deuxième semaine de mai. Passé ce délai, l’EAA devra engager des dépenses sans espoir de récupération de les récupérer si annulation de l’événement. EAA communique également avec les bénévoles, des exposants et des membres de l’Association pour connaître leurs sentiments sur l’avenir. Depuis août, l’EAA a repris ses activités de bureau à Oshkosh, avec la mise en place de mesures d’atténuation des risques . Le musée est ouvert, mais n’accueille pas de  groupes scolaires importants et les zones de grande fréquentation sont limitées. L’association prévoit d’autres événements virtuels pour les mois à venir.

Paul Bertorelli (Traduction Ph. Chetail)