Un accident vient une nouvelle fois endeuiller la communauté aéronautique et plus particulièrement  l’aviation de Collection… L’un des 4 Junkers Ju 52 (HB-HOT) exploité par la société Suisse Ju-Air basée à Dübendorf, s’est écrasé hier peu avant 17h dans les Alpes Suisses.

Le crash a eu lieu dans les Grisons, sur la face ouest du Piz Segnas, à 2540 mètres d’altitude selon la police, qui ajoute que les opérations de secours, impliquant trois hélicoptères civils, ainsi qu’un important dispositif de sauvetage a été mis en oeuvre.

Le JU 52 HB-HOT sous différentes décorations (photos © D.Schreiber – M. Milan. – E. Linert)

Cet exemplaire avait servi dans l’armée de l’air suisse à partir du 1er octobre 1939 et volait sous les couleurs de la Cie Ju Air depuis le 29 juillet 1985. 

L’association n’avait connu jusqu’à samedi que deux accidents avec ses avions. Sur l’aéroport de Coblence en 1987, avec uniquement des dégâts matériels et en 1998 sur l’aéroport de Samedan (GR). Un appareil tel que clui détruit samedi avait touché un mur de neige, occasionnant là aussi uniquement des dégâts matériels.

En plus des excursions qui sont leur « coeur de métier », Ju-Air engage ses ‘appareils dans des meetings aériens. L’un d’eux participe régulièrement  au « Temps des Hélices » et le HB – HOT devait participer à l »OldtimAIR Flugparade’, prévue samedi après-midi au Stanserhorn. La manifestation a a été reportée à la suite d’un autre accident d’avion qui a fait quatre victimes samedi non loin de là en Suisse centrale.

Acteur de films

L’appareil accidenté a réalisé un voyage aux Etats-Unis en 2012. Cinq ans plus tôt, l’avion tenait un rôle dans le film tourné à Berlin, ‘Walkyrie’, avec Tom Cruise.

Une forme de retour aux sources puisque ‘Tante Ju’ a été fabriqué dès les années 30 en Allemagne par la firme Junkers. Reconnaissable entre tous,cet appareil fait de tôle ondulée  arbore trois moteurs à hélice BMW disposés en étoile. Destiné aux transport de passagers par la Lufthansa, il a également servi à Hitler pour ses campagnes électorales. Construit à quelque 4800 exemplaires, il a été utilisé durant la 2e Guerre mondiale pour le transport de matériel, le largage de parachutistes et même le bombardement. Après guerre, les Français l’ont construit sous le nom de ‘Toucan’.

Au moment du crash, le HB-HOT transportait dix-sept passagers et trois membres d’équipage. Il n’y a pas de survivants. 
Nos pensées vont aux familles des victimes et FSA s’associe à la peine des proches des membres de l’équipage et des passagers.