Peut-on qualifier cette triste nouvelle de fatalité  ? L’ Aviation et plus particulièrement le monde des meetings aériens vient de perdre accidentellement, ce matin même, celui qui restera pour toujours celui qui a voué sa vie à la sécurité des vols dans les meeting aériens. Des Barker, en compagnie d’un autre vétéran de la South African Air Force est décédé dans le crash de leur appareil.

Le Général Desmond « DES » BARKER est sans doute moins connu du grand public que nombre de pilotes qui évoluent sous le feu des projecteurs des spectacles aériens de par le monde, mais s’il fut un grand pilote, il fut aussi l’un de ceux pour qui « la famille » des meetings aériens à l’échelle mondiale doit beaucoup !

Pilote de chasse dans la South African Air Force (SAAF) pendant 40 ans, pilote d’essais dans la fin de sa carrière, il a accumulé plus de 7500 heures de vol et piloté une soixantaine de types d’avions différents… mais il fut surtout celui qui a consacré la plus grande partie de sa vie à décortiquer et analyser les accidents qui survenaient lors d’essais en vol ou en meeting aérien, et partageait ses études sous forme de Retours d’Expériences dans le monde entier, pour toujours et encore améliorer la sécurité des vols. Pour toute son implication dans cette culture de sécurité, il reçut, en 2011, l’European Flight Safety Arward , la plus haute distinction attribuée aux personnes qui ont le plus largement contribué dans le domaine de la sécurité des essais en vol.

Des Barker (à droite sur la photo) avec Rama Lyer son co-pilote, tous deux décédés dans l’accident © DR

A l’issue de sa carrière militaire, il poursuivit ses fonctions de pilote d’essais dans le civil et présenta nombre de machines en meeting aérien. Il fut aussi membre de la formation de voltige The Silver Falcons. C’est lors d’un vol d’essai, aux commandes du seul Patchen Explorer appartenant au South African Air Force Museum Historic Flight, qu’il s’est écrasé ce matin 17 mars, vraisemblablement suite à une panne mécanique, non loin de la base Aérienne de Swartkop. Il testait cet avion en compagnie de Rama Lyer, un autre vétéran de la SAAF. Les deux membres d’équipage sont décédés dans le crash.

L’Explorer a été développé pour les opérations de surveillance de pipeline, la photographie aérienne et pour les forces de l’ordre. Le prototype a été expédié en Afrique du Sud et évalué par le Centre de vol d’essai et de développement de la SAAF pour une utilisation comme avion de contrôle aérien avancé de reconnaissance légère, mais n’a jamais été utilisé pour cette mission. Il a été remisé pendant de nombreuses années avant d’être donné au musée SAAF. © Garth Calitz

Des Barker a publié de nombreux rapports qui font actuellement office de référence dans le monde entier… Parmi d’autres écrits en solo ou en collaboration, il est  l’auteur de deux principaux ouvrages dont Zero Error Margin – Display Flying Annalyzed (2003) et Anatomy of Airshows,  dans lequel, en quelques 600 pages, la totalité des causes des accidents sont étudiées minutieusement. Cet ouvrage, véritable recueil des milliers de raisons qui conduisent à l’irréparable, a été publié à l’occasion de la dernière Convention de l’ICAS aux Etats Unis en décembre 2019.

En 2018, Des Barker a été nommé membre honoraire de la Royal Aeronautical Society. C’est donc toute la confrérie des meetings qui perd un ami et sans doute celui qui aura le plus contribué à encourager et développer la sécurité des présentations en vol. Quelle funeste ironie du sort !

Ph. Chetail