La France n’a pas connu une telle situation depuis la seconde guerre mondiale ! Alors que le pays tente de se remettre de la crise sanitaire et alors que les rassemblements de foule sont toujours limités, le défilé de la Fête Nationale qui se déroulera à huis clos sera remplacé par une cérémonie « privée » place de la Concorde en ce 14 juillet 2020. Un défilé aérien sera cependant maintenu…

La Patrouille de France en formation big nine ouvrira bien le défilé aérien 2020 © Armée de l’Air

En ce dimanche 14 juin, nous attendions avec impatience les annonces du Président de la République pour enfin connaître ce que sera en cette année particulière, la cérémonie venant célébrer la prise de la Bastille. Dix jours plus tôt, l’Elysée  la porte-parole du Gouvernement, avait annoncé que le défilé militaire sur les Champs-Elysées ne pourrait avoir lieu cette année mais qu’il serait « l’occasion de manifester une fois encore l’hommage et la reconnaissance de la nation à tous ceux qui se sont engagés dans la lutte contre le Covid-19 ».

Si nous n’avons pas appris grand-chose de plus sur le sujet dans cette troisième allocution du Chef de l’Etat depuis le début de la pandémie, nous nous en tiendrons donc à ce que nous en savons aujourd’hui, … Exit le défilé regroupant tout ce que notre pays rassemble de forces terrestres mécanisées… pas de régiments ou unités des 3 armes descendant au pas la plus belle avenue du monde de l’Etoile à la Concorde comme à l’habitude, c’est donc vers le ciel que les regards devront se tourner car il semble acquis que le défilé aérien, pour sa part aura bien lieu  au-dessus du ciel de Paris. Le Ministère des Armées, par la voix du Gouverneur de Paris, devrait se prononcer très prochainement sur le contenu de ce défilé traditionnellement ouvert par La Patrouille de France. Celui-ci  dans un format plus réduit qu’à l’habitude, devrait rassembler des appareils de l’Armée de l’Air, de L’Aéronautique Navale et de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre… autrement dit  toute la composante aérienne de notre pays.

Au sol, une cérémonie particulière, tel que l’a souhaitée le chef de l’Etat, venant rendre hommage au personnel soignant sera organisée place de la Concorde avec la présence statique de deux mille militaires, soit deux fois moins que lors du défilé traditionnel. Les hommes de l’opération Résilience, projetés en première ligne face au Coronavirus, seront donc mis à l’honneur. Le groupement médical, qui se chargea de l’installation et de la mise en œuvre d’un hôpital de campagne à Mulhouse, les équipages de l’Armée de l’air, de l’Aéronavale ou de l’ALAT  qui se sont chargés du transfert des malades, du personnel et du matériel médical seront mis à l’honneur au cours de cette cérémonie/hommage en présence de 2 500 invités Allemands, Autrichiens, Suisses et Luxembourgeois, ayant accueilli des patients français dans leurs hôpitaux au plus fort de l’épidémie.

Par ailleurs, le gouvernement a annoncé également, rompant avec la tradition qui veut que plusieurs promotions soient annoncées chaque année, qu’une promotion unique de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du mérite sera publiée au 1er janvier 2021, comprenant « une part importante de personnes ayant contribué à la lutte contre le virus à tous les niveaux et dans tous les domaines d’activité ».

Pour l’heure, les Champs Elysées ne seront pas accessibles, pas plus qu’il n’est encore  prévu de permettre au public d’assister à la cérémonie. Cependant, l’Élysée a annoncé que « la situation pourrait être réévaluée d’ici le 14 juillet » en fonction de l’évolution de la crise sanitaire dans les prochaines semaines.

Ph. C