Inoubliable édition du Grenoble Air Show 2018 !

Des milliers de spectateurs ont assisté samedi 7 Juillet au meeting aérien sur l’Aérodrome de Grenoble-Le Versoud. Un show aérien exceptionnel retraçant plus de 100 ans d’aviation sous les vivas du public.

Tantôt dans l’ombre, tantôt éclairés par le soleil couchant, les6 Albatros du Breitling Jet Team ont magnifié le sunset . © F. Blanchard – Airshow

La vallée du Grésivaudan résonne encore du son des canons et des mitrailleuses de la bataille commémorant les combats aériens de la 1ère Guerre Mondiale et de la  fureur des réacteurs des patrouilles qui ont clôt ce spectacle étonnant, où l’histoire de l’aviation, de ses débuts à l’aéronautique du 21ème siècle s’est déroulée sans temps mort… Un rythme soutenu pour ce show organisé par l’Association Manifestations Aéronautiques en Dauphiné et mis en scène  par Airshow. 

Evocation plus que réaliste des combats aériens de la ère Guerre Mondiale avec le Ptérodactyl Flight, des reconstituteurs venus de République Tchèque. © Ph. Chetail

Au total, six heures d’un spectacle chronologique passant en revue les différentes époques et étapes de l’évolution de l’aviation avec en point d’orgue un show crépusculaire émouvant ouvert par le Breitling Jet team qui, passant  de l’ombre du fond de la vallée à la lumière du soleil couchant et clôturé par la Swift Team, tous artifices en action.

Les Globe Swift font le show au crépuscule… Passage du sol © F. Blanchard – Airshow

Les Mirage 2000 de Couteau Delta et la Patrouille de France ont comme à l’accoutumée fait forte impression sur le public.

Le « Métal Hurlant » des Couteau Delta a fait résonner les parois du Saint Eynard et du contreforts de la chaîne de Belledonne. © F. Blanchard – Airshow

Bel écrin pour les présentations que cette vallée du Grésivaudan mais qui oblige les formations à adapter leur présentation du fait de la proximité du relief… © F. Blanchard – Airshow

Patrouille Dewoitine,Yak 3 et 11,  Stearman et Wingwalker, TBM Avenger, T6 zéro et MD 312 Flamant illustrèrent toute cette période du « temps des hélices »  et les combats sur le front Russe et dans le Sud Est Asiatique.

Emiliano aux commandes du Stearman et Danielle sur et entre les ailes… Un show de wingwalking à couper le souffle ! © F. Blanchard – Airshow

Émerveiller les enfants ! N’est-ce pas l’une des finalités des meetings aériens ? peut-être que dans la tête de cette petite fille, une future carrière se dessine déjà !© L. Morand

 

Les patrouilles Carnet de Vol et Captens  firent preuve une fois encore de leur immense talent dans leur exercice de voltige en duo, où la « PS » (patrouille serrée)  alterne avec une synchro parfaite, résultat de longues années d’entrainement et de symbiose entre les équipiers…

Eric Vazeille et Bertrand Boillot… La patrouille Carnet de Vol dans ses oeuvres ! © F. Blanchard – Airshow

Puis vint le tour des voltigeurs en solo… tous deux champions du monde dans leur discipline respective… Jacques Aboulin et son planeur « symphonie » (DG 500 « Les Ailes du Silence ») et  Catherine Maunoury,  au summum de son art, aux commandes de le l’ Extra 300 LP, un peu lourd à ses dires mais dont elle tire la quintessence, enchaînant déclenchés, cloches et autres figures toutes issues d’un programme « Unlimited »… 

Jacques Aboulin, ex champion du monde de Vol à Voile aux commandes du DG 500 pendant le show crépusculaires…. © F. Blanchard – Airshow

Tous deux ont  soulevé les vivas du public… Un seul regret,  Aude Lemordant, enfant du pays, retenue par les Championnats de Franc de Voltige a dû décliner l’invitation des organisateurs au denier moment… championnats dont elle remporte le titre féminin. Voilà de quoi consoler tous ceux qui l’attendaient… Ce n’est donc que partie remise puisque Manifestations Aéronautiques en Dauphiné réfléchit déjà à une nouvelle édition dans deux ans. Après un tel succès, quoi de plus naturel !

 

Photos : François Blanchard (Airshow)