Le Hunter vient de percuter la route jouxtant l’aérodrome de Soreham, sur laquelle circulaient de nombreuses voitures, causant la mort de 11 personnes et faisant de nombreux blessés

Andrew Hill, le pilote dont le Hawker Hunter s’est écrasé en août 2015, causant la mort de 11 personnes, vient de se voir notifier une accusation de « meurtre par négligence grave » par le tribunal britannique. Il comparaîtra devant un juge le 19 avril. On se souvient que les 11 victimes étaient soit dans des véhicules sur la route longeant l’aérodrome où avait lieu le meeting ou spectateurs le long de cette même route, à l’extérieur de l’aérodrome. Douze autres personnes avaient été blessées, en plus d’Andrew Hill. 

L’accident est survenu alors que le pilote  tentait d’effectuer une boucle pendant sa présentation, mais la faible altitude à laquelle Hill avait débuté la figure dans le plan vertical, n’avait pas permis de la terminer et l’avion s’était écrasé. La commission d’enquête a révélé que Hill a commis une grave erreur en arrivant au  sommet de sa boucle 800 pieds plus bas et 50 nœuds plus lentement que ce qui était requis pour le chasseur.

Une tentative d’explication a été émise par les enquêteurs qui ont précisé qu’Andrew Hill, qui venait, peu de temps avant l’accident, de renouveler sa « Display Authorization » à bord d’un Jet Provost aux performances peu communes avec celles du Hunter, et qu’une « confusion entre les performances des deux machines et les paramètres  (vitesse et d’altitude) propres à cette figure effectuées dans le plan vertical, pourraient être à l’origine de cette grave erreur ayant conduit à ce terrible accident …! » Difficile à croire venant de ce pilote qui , ancien pilote de la Royal Air Force, était connu comme quelqu’un de très expérimenté.    

Andrew « Andy » HILL le pilote du Hunter, responsable de l’accident de Soreham © Photo credit : Zak Hussein/PA Wire

Au Royaume-Uni,  depuis l’accident, les chasseurs à réaction, après avoir été interdits  ont de nouveau été autorisés à voler en meetings … mais uniquement dans des shows au-dessus de l’eau.