UK CAA – Nouvelles règles CAP 403 et Rapport AAIB Accident Shoreham

Suite à l’accident de Shoreham survenu le 22 août 2015, la UK CAA a entrepris une Revue de Sécurité traitant de tous les domaines d’organisation d’une manifestation aérienne.

Des nouvelles mesures contraignantes viennent d’être publiées dans le texte règlementaire anglais CAP 403 et sont applicables depuis le 1er mars, alors même que vient de sortir en parallèle le Bulletin intermédiaire de l’AAIB,  relatif à l’accident du Hunter, bulletin livrant un certain nombre de recommandations drastiques (ces deux textes sont disponibles sur le site dans l’espace membres parties textes règlementaires et retour d’expérience).

Les membres du Bureau de FSA présents à la Convention de l’EAC à Malte ont pu rencontrer de nombreux acteurs européens et se sont entretenus notamment avec Tony RAPSON, UK CAA General Aviation Manager et Air Displays Project Board Manager, chargé de piloter l’ensemble des modifications touchant aux mesures règlementaires des manifestations aériennes au Royaume-Uni.

M. RAPSON nous a confirmé de manière très claire la volonté Anglaise d’assurer en numéro 1 « la sécurité du public payant et non payant », même si des manifestations doivent être annulées dans un premier temps! Aucune modification ou retour en arrière ne semble possible ni envisageable.

Le durcissement est en cours à tous niveaux et a pris forme dans les publications citées précédemment. Un nouveau train de mesures règlementaires intégrées ultérieurement dans la CAP 403 devrait voir le jour avant la fin de l’année suivant ou concomitamment avec le rapport définitif de l’accident du 22 août. On ressent bien dans ces documents les réflexions en cours qui pourraient toucher les distances de sécurité, les manoeuvres pointées vers le public ainsi qu’une « nouvelle approche » de la sécurité…

Le système de délivrance et de renouvellement des DA est lui aussi touché ainsi que celui qui valide maintenant l’agrément des Directeurs des Vols, celui-ci devenant l’un des plus complexes et responsabilisants en Europe. Le nombre de fonctionnaires de la CAA travaillant sur la gestion règlementaire à plein temps des Air Displays va doubler pour être portée à 5 personnes au minimum.

Sans tirer aucune conclusion ni porter de jugement à priori sur ces amendements, on peut être surpris de la réaction très forte des Autorités du Royaume-Uni, quelles proviennent de l’opinion publique, du pouvoir politique ou administratif.

Ceci nous conforte totalement dans le sentiment de fragilité qui porte notre activité et nous fait prendre toute la mesure de la nécessité de traiter l’ensemble du domaine avec la plus grande objectivité dans l’approche des mesures comportementales et sécuritaires.